Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


                                      
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 00:20
19807102_1408466945909785_133334811_o
 
Source : Maya Kern
 

(Ah bah tient ça faisait longtemps qu'elle avait pas poussé sa gueulante celle là)

 

Dans la vie, il y a beaucoup de choses qui m'énervent : les gens qui font trop de bruits en mangeant, les petits vieux qui veulent te griller la place à la caisse en mode "ni j't'ai vu, ni j't'ai connu" et les gens mous du genoux en voiture (mais ça c'est peut-être parce que ma patience est égale à 0)

 

Et puis il y a des choses qui m'énervent encore plus : les réflexions que toi en tant que personne à forte corpulence tu peux te prendre.

"T'as un beau visage mais...", "Tu serais bien plus belle si..." : que la grosse qui n'a jamais entendu ces remarques lève la main ! Généralement j'ai envie de répondre "mais moi j't'emmerde" cependant il paraît que c'est pas super poli... (En plus, ma mère me trouve déjà bien assez vulgaire comme ça)

 

body-shaming
 
Source : Don't touch me there
 

Néanmoins je me pose une question : à partir de quand les gens pensent t'ils que leurs opinions a tellement de poids (sans mauvais jeu de mot) que cela devient une vérité universelle ? Attention hein je demande pas à ce que la terre entière me trouve belle ou quoi (j'veux dire, je me trouve déjà bien assez gouleyante pour une seule personne, c'est à dire moi) mais vraiment je me pose beaucoup de questions à propos de ce qui se passe dans la tête des gens.

 

J'entend déjà : "oui mais c'est pour ta santé". Si tu penses que c'est un argument suffisamment valable, je t'invites à relire cet article. Pour moi, les arguments tels que "prôner l'obésité" ou "c'est pour ta santé chérie" sont dignes des pauvres d'esprits qui n'ont à la bouche que ce seul argument pour cacher qu'en fait les gros les dégoûtent et les dérangent (j'insiste : relis cet article). 

Et il me semble que par ici, à aucun moment je ne préconise à mon lectorat de s'infiltrer directement dans le sang des seringues de gras. Par contre je préconise le bien-être : c'est bien l'estime de soi, ça permet d'aller de l'avant et de vivre plus sereinement ! Je trouve ça quand même drôlement plus chouette que de se détester...

 
821f11f5d0453ef9a0bb244d3903616e--body-positive-art-body-shaming
 
Source : Rachele Cateyes
 

Il va aussi falloir se mettre une autre chose en tête : votre avis sur notre corps et ce qu'on en fait on s'en tamponne le coquillart. A titre personnel, je n'attend pas qu'on vienne valider la taille de mon cul pour exister.

C'est quand même dingue non cette manie qu'on les gens de vouloir qu'on corresponde à leur moule ? Je sais pas vous mais si tout le monde se ressemblait je m'ennuierais ferme.

L'être humain est varié, il n'existe pas qu'un seul type de corps, qu'une seule couleur de peau etc... Il va falloir se le mettre en tête avant de vouloir faire une sorte "d'eugénisme" à bon compte pour que personne ne sorte du cadre, enfin de VOTRE cadre. 

 

tumblr_na3wxyW2Hd1ttaez5o1_500

 

Source : Rice is holy

 

Et puis concrètement comment croyez vous que les complexes naissent ? Et bien à cause des cons qui viennent entre autres nous faire ces remarques. Des cons qui viennent nous dire à longueur de journée qu'on est pas assez bien, pas assez ceci ou au contraire trop ceci ou trop cela. Mais c'est bien, vous participez à ce système puant qui peut également être la base de troubles alimentaires et comportementaux qui pourrissent la vie de milliers de personnes : félicitations, vous avez gagné un ticket d'or pour rentrer dans le fabuleux cercle du body shaming.

 

0ec66e95c2786803b85368b6c88de848--positive-body-image-fat-positive
Source : Emm Roy
 
 

Je peux dire qu'au fil des années, j'ai cultivé une haine particulière des propos tel que "dommage tu as un si beau visage" (sous-entendu : le reste est dégueulasse quand même) ou "tu serais plus jolie si...". 

Je pense que les personnes qui se permettent ce genre de familiarité en mode "on a élevé les cochons ensemble" ne se rendent pas compte des dégâts qu'elles peuvent provoquer ou alors si elles se rendent compte et ça les rassure de faire ainsi du mal : cela leur permet pendant un court instant de jouir d'un moment de gloire et surtout de se rassurer. Se rassurer de ne pas être comme ça, se rassurer de ne pas être la grosse pleine de gras : mon Dieu comment fait-elle pour vivre ainsi ? Moi je ne pourrai pas...

Car oui, le moi est au centre du problème : au final ce qui vous dérange c'est le miroir qu'on vous renvoie. Pour vous il est tellement inconcevable de se plaire ainsi qu'on vous jette vos propres complexes à la gueule, ceux avec lesquels vous avez peut-être bataillés et contre lesquels vous bataillez sûrement encore. Parce qu'en disant "Tu serais plus belle si...", ne serait-il pas plus juste de dire "Je te trouverai plus belle si" ? Mais j'ai une mauvaise nouvelle pour vous : nous n'avons en aucun à vous plaire. Il s'agit de NOTRE corps, NOTRE apparence. À quel moment doit-on être dépossédé de sa propre image ? RIEN ne justifie cela et pas même votre mal être, votre connerie, votre fausse empathie ou que sais-je : avant de vouloir régler nos problèmes, Il serait peut-être bien de régler les vôtres. Car en tant qu'être humain, je considère que nous avons notre propre arbitre et que personne ne peut décider à notre place du comment on doit s'accepter, et ce encore moins quand il s'agit de notre physique. 

kelly-bastow-3

Source : Kelly Bastow

 

Être belle (selon des critères totalement subjectifs de surcroît) est-ce si important surtout auprès d'une poignée de personne ? Non.

Parce que voilà on en est encore là : la beauté unique est mise sur un piédestal. Celle ou on ne doit surtout pas être trop ni trop peu ("une femme sans forme c'est laid et c'est pas une vraie femme tssss" : le bodyshaming existe aussi dans le sens inverse. Cf cet article). Celle ou être ronde ça passe et ou être grosse beaucoup moins parce que quand même faut pas se voiler la face et puis c'est dégueulasse toute façon.

 

Et puis surtout : est-ce que la beauté tout court est si importante que ça ? Doit-on forcément plaire physiquement pour réussir ? 

Certes il peut être agréable de plaire aux autres mais il me semble que la chose la plus importante est d'abord de se plaire à soi.

 

Alors la prochaine fois que vous aurez envie d'étaler vos faux bons sentiments, demandez-vous si la personne en face a vraiment envie d'entendre ce qui vous démange les lèvres et surtout dites vous qu'elle en a certainement rien à carrer de votre approbation...

 
ff7f9dfbfa8989e4d5de340cdc082dfe
Source : Austen Marie
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Audrey
commenter cet article

commentaires

The Sexy Chemical Company 07/07/2017 22:02

Ce que je retiens et aime: "Ta valeur ne se mesure pas à ton tour de taille"

Miru 07/07/2017 17:17

Je decouvre ton blog, je suis fan, j'adore!!! Tu defonces tout!!! ❤️❤️❤️

Miru 07/07/2017 17:28

Je voudrais juste rajouter au sujet de ton article, qu'egalement j'ai vécu toute ma vie (j'ai 30 ans) ce genre de remarques, souvent de mes exs ( le seul compliment que j'ai pu avoir de mon ex était: "tu as un visage magnifique sous tous les angles"), heureusement aujourd'hui j'ai trouvé mon mari qui adore mes formes! Mais c'est surtout mes parents qui m'ont enlevé toute confiance en moi, en me forçant à faire des régimes quand j'etais ado ( alors que je pesais 30 kilos de moins que maintenant) sans cesse entendre dire: "c'est pour ta santé!" Alors que non, c'est juste que voir leur fille avec des formes les degoutait! J'ai vécu cette torture psychologique pendant des années, il y a encore un an ma mère me comparait a une ancienne amie du lycée qui etait très ronde, quand je vois mes parents j'ai envie de me mettre un sac poubelle pr paraître informe, car meme si maintenant je vis a 10 000 kms d'eux , quand je les vois j'ai tjs le droit à un devisagement incroyable de haut en bas! Tu as raison de pousser ton coup de gueule, tellement de femmes rondes souffrent de cette discrimination, je me rappelle encore quand j'etais etudiante infirmiere mon père me dire: "il faut que tu maigrisses ils embauchent pas les grosses a l'hôpital" comment veux tu que ça ne nous brise pas à vie, je me bats contre tout ça depuis trop longtemps maintenant.
Et je pense que pour les femmes qui se sent trop mince c'est exactement la même chose.
Merci pour ton article

marine 07/07/2017 14:28

(Je continue, désolée, il y avait trop de caractères).
Je ne sais pas où cela a bien pu commencer dans l'Histoire, mais je pense que nous sommes nos propres ennemies. Peut-être est-ce un facteur sociétale ?! Peut-être est-ce l'influence des médias ?! Je ne ferai pas d'analyse pousser à ce sujet ^^. Il n'empêche qu'il y a un constat que l'on peut faire : Les femmes grosses ont été amenées à détester les femmes minces, autant que les femmes minces à détester les grosses. C'est vrai qu'il y a le genre de phrases "je ne pourrais pas supporter un tel physique" tout comme des réflexions "il n'y a que les chiens qui aiment les os". Les deux sont tout aussi poignants et blessants. Et je rejoins ton avis là-dessus, c'est que cela peut engendrer de lourdes séquelles psychologiques... Dans un monde idéal, il serait bienvenue des femmes qu'elles arrêtent de se juger en permanence, les unes, les autres. Que chacun fasse sa vie, sans avoir peur d'être jugé... Y arriverons-nous un jour ? :)

marine 07/07/2017 14:20

J'aime ton article pour le fait qu'il met le doigt sur ce besoin pathétique qu'ont les gens à vouloir toujours se comparer aux autres, mais pour ne mauvaises raisons (on a le droit de se comparer à un idéal si cela peut nous permettre d'atteindre nos propres objectifs. Je ne parle pas que physique, mais dans le sport - chercher un certain niveau- dans la mode - "je n'aime pas ma façon de m'habiller, j'aimerais trouver un look qui me ressemble" etc...). Je parle de ce besoin, effectivement de rabaisser les autres pour se sentir mieux ! Tout comme toi (et pour beaucoup) cela m'écoeure... Néanmoins, cela ne touche pas que les femmes en surpoids. Le pire ennemi des femmes, est la femme elle-même. Je travaille dans un milieu extrêmement féminin et je peux assurer que pour mon prochain job, je chercherai un mec comme formateur et / ou boss ! Quelque soit leur âge, les femmes se comparent et en CRITIQUENT d'autres même si elles ont 30 ans de moins ! (oui oui, je le vis !). C'est ridicule. Les femmes sont dans leur nature je dirais, en compétition avec les autres, donc si elles peuvent vous (par "vous", je parle au sens générale) pointer du doigt, elles le feront. Le mal être concerne tout le monde... Il n'y a pas que le corps. Moi, j'ai été (et suis encore) raillée pour mon visage (au contraire de certaines ici). Moi ce ne sont pas des commentaires du genre "t'as un si jolie visage, dommage que..." c'est plutôt "heureusement qu'il y a le physique".

Ophelie 07/07/2017 13:59

Merci! C'est tellement fatiguant de devoir se justifier de notre poids tout le temps. De devoir faire gaffe à ce qu'on mange en public, sous risque de se faire devisager (une grosse qui mange de la glace haaaaan pas bien!!!) et les commentaires dégueu entre le mec qui te regarde comme un bout de viande croit que t'es desespérée au point de mendier de l'affection à n'importe qui, la soeur qui t'offre des seances avec un coach sportif pour ton anniv (fait vecu) ou la gyneco qui te sort 'vous aurez jamais d'enfant' (ah ba merde c'est quoi le truc de 90 cm qui me fout le bordel dans un 60 m2 et qui m'appelle maman) Bref, merci pour ce coup de gueule. Heureusement, beaucoup de gens nous soutiennent et nous aiment comme on est!



Big or not to big - Welcome

médaillon portrait

 

Audrey,

mordue de mode et plus que dodue,

vous invite dans son univers.

Contact : bigornottobig@gmail.com


Big or not to big - Follow Me








Ma Page sur Hellocoton




Big or not to big - Archives
Big or not to big - rubriques




Big or not to big - rechercher

big or not to big - newsletter